Choisissez Votre Pays
Corporate - Worldwide

Vous êtes ici

25/07/2018

Résultats S1 2018

Accélération de la croissance organique au T2

Paris, le 25 juillet 2018.

Points clés

 

  • Croissance organique(1) dynamique au T2 2018 (+5,3 %), avec une excellente performance dans le Sport (+18,6 %)(1) et une progression sur l’ensemble des segments
  • Au S1 2018, croissance organique solide(1) de +3,0 % et chiffre d’affaires de 1 317 M€ 
  • Bonne progression des hausses de prix au T2 2018, qui commencent à compenser la hausse anticipée du prix des matières premières 
  • EBITDA ajusté(2) de 86 M€ au T2 2018 et marge de 11,5 %
  • EBITDA ajusté(2) de 116 M€ au S1 2018 et marge de 8,8 %, encore pénalisée par les prix des matières premières et les variations de change

 

(1) Croissance organique : à périmètre et à taux de change constants (à noter : dans la CEI, les augmentations de prix destinées à compenser les fluctuations des devises ne sont pas incluses dans la croissance organique. Celle-ci reflète donc uniquement les effets volume et prix). Voir la définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.
(2) EBITDA ajusté : les ajustements portent notamment sur les dépenses liées aux restructurations, aux acquisitions et aux rémunérations en actions. Voir la définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.

L’accélération de la croissance organique au second trimestre 2018 (+5,3 %) a conduit à une hausse de 3,0 % au S1 2018 du chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constants. Tous les segments sont en croissance au deuxième trimestre. Cette amélioration a été portée par l’excellente performance du segment Sport (+18,6 %), principalement grâce au dynamisme des ventes de gazon synthétique, et par la croissance du segment Amérique du Nord (+3,7 %). Le segment Amérique du Nord a en effet bénéficié d’une bonne dynamique dans les sols résilients ; par ailleurs l’activité moquette commerciale se redresse progressivement. La région EMEA enregistre également une amélioration par rapport au trimestre précédent, portant sa croissance organique à 1,7 % au 2ème trimestre. Le segment CEI, Asie Pacifique et Amérique latine progresse de 1,4 % en base comparable sur le second trimestre.

Les ventes en données publiées ont baissé de 0,4 % au T2 2018 par rapport au T2 2017 (-3,4 % au S1 2018). Les variations de taux de change ont eu un impact négatif significatif (-6,7 %) au premier semestre, principalement du fait du dollar, du rouble et de la couronne suédoise. L’effet périmètre positif (+0,3 %) provient de l’acquisition des actifs de Grassman, un leader australien de la fabrication de pelouse synthétique avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 M€ en 2017.

L’EBITDA ajusté du Groupe s’est élevé à 86 M€ au T2 2018. Alors que la marge d’EBITDA ressortait en forte baisse au T1 (-320 pb par rapport au T1 2017), le différentiel s’est réduit au T2 2018, la marge d’EBITDA s’établissant à 11,5 % contre 14,5 % au T2 2017 ou contre 13,1 % en excluant l’impact d’un règlement favorable dans le segment Sport en juin 2017 (12 M$). L’effet des hausses de prix en EMEA et en Amérique du Nord s’est accéléré au T2 (+6 M€, dont la moitié générée en juin), et commence à compenser l’impact des matières premières
(-13 M€). En outre, les mesures de contrôle des coûts et de restructurations ciblées ont généré des économies de 2 M€ au T2 (au sein des dépenses administratives et autres frais généraux). Les gains de productivité réalisés dans l’ensemble des segments d’activité ont atteint 5 M€. Les variations défavorables de change ont pesé sur la performance du trimestre à hauteur de -5 M€, principalement à cause du rouble, du dollar et de la livre. L’impact net des devises de la CEI et de l’évolution des prix de vente (« lag effect ») s’établit à -1 M€.

 

Au S1 2018, l’EBITDA ajusté du Groupe s’élève à 116 M€ (contre 160 M€ au S1 2017) et la marge d’EBITDA ajusté s’établit à 8,8 % contre 11,8 % au S1 2017. En excluant l’impact du règlement du litige intervenu dans le segment Sport, elle aurait été de 11,0 % au S1 2017.

Les hausses de prix en EMEA et en Amérique du Nord ont généré un impact positif de 7 M€ au S1 2018, et ont commencé à compenser l’impact des matières premières (-23 M€ au S1). Un gain de productivité de +14 M€ a été enregistré au S1 2018 sur l’ensemble des segments d’activité. Les variations de change ont encore négativement impacté la performance au S1
(-10 M€), principalement à cause du rouble, du dollar et de la livre. Le « lag effect » s’est élevé à -3 M€.

Le résultat net part du Groupe atteint 29 M€ contre -98 M€ au S1 2017 (qui comprenait une provision de 150 M€ en lien avec la sanction imposée par l’Autorité de la concurrence en France).

Commentant ces résultats, Glen Morrison, Président du Directoire, a déclaré :

« Tarkett a réalisé une bonne performance commerciale au premier semestre, marquée par une accélération de la croissance organique au deuxième trimestre. Nous bénéficions des effets positifs des actions que nous avons menées sur les prix de vente ainsi que sur les coûts. Nous allons renforcer ces efforts en vue de compenser les hausses à venir du coût des matières premières et du transport. Par ailleurs, nous continuons à investir dans de nouveaux produits et services afin de soutenir notre croissance. Nous nous félicitons de l’accueil très positif que nos clients ont réservé aux derniers produits lancés. » 

Télécharger le communiqué de presse : FR - EN