Choose Your Location
Corporate - Worldwide

Vous êtes ici

08/02/2018

Résultats financiers 2017


Solide croissance organique en 2017 de 4,8 %
EBITDA ajusté de 315 M€
malgré l’évolution défavorable du prix des matières premières
et des taux de change


Paris, le 8 février 2018.


Points clés
 

  • Chiffre d’affaires de 2 841 M€, soit +3,7 % vs. 2016, grâce à une solide croissance organique de 4,8 %(1) 
  • Au T4, tous les segments ont contribué à une forte croissance organique de 6,9 %
  • EBITDA ajusté(2) de 315 M€ et marge d'EBITDA de 11,1 % (vs. 12,2 % en 2016)
  • Résultat net(3) en hausse de +6,5 % vs. 2016 à 126 M€ (excluant la sanction de l'Autorité de la concurrence française)
  • Ratio endettement net / EBITDA ajusté à 1,6x
  • Un dividende stable de 0,60 € par action sera proposé à l’Assemblée Générale
  • Eric La Bonnardière remplacera Didier Deconinck en tant que Président du Conseil de surveillance, confirmant ainsi l’engagement de la famille Deconinck pour le développement à long terme de Tarkett(4)

(1) Croissance organique : à périmètre et à taux de change constants (à noter : dans la CEI, les augmentations de prix destinées à compenser les fluctuations des devises ne sont pas incluses dans la croissance organique. Celle‐ci reflète donc uniquement les effets volume et prix). Voir définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.
(2) EBITDA ajusté : les ajustements comprennent les dépenses liées aux restructurations, aux acquisitions et aux rémunérations en actions. Voir définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.
(3) Résultat net part du Groupe.
(4) Soumis au renouvellement de leurs mandats en tant que membres du Conseil de surveillance lors de l’Assemblée Générale du 26 avril 2018.

Le chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constants a progressé de 4,8 % en 2017. Le segment Sport a connu une forte croissance (+11,7 %) sur l'ensemble de l'année, soutenue à la fois par les gazons synthétiques et les pistes d’athlétisme. Le segment CEI, APAC & Amérique latine a bénéficié d’une solide croissance (+10,8 %) grâce à de bonnes tendances dans les trois régions. Le segment EMEA a vu ses ventes progresser nettement de +3,7 %, grâce à une bonne dynamique dans l'ensemble de la région. L'Amérique du Nord a légèrement reculé (-1,8 %) sur l'ensemble de l'année, malgré une amélioration dans toutes ses catégories de produits au T4 (+0,8 %). A la suite d’une bonne performance du chiffre d'affaires du Groupe au T3 (+6,1 %), la croissance organique au T4 s’est élevée à +6,9 %, grâce à une dynamique positive dans tous les segments.


Les ventes ont crû de 3,7 % par rapport à 2016 en données publiées. Les taux de change ont eu un impact négatif de -1,2 %, principalement imputable à la dépréciation du dollar US et de la livre sterling face à l’euro. L’acquisition des actifs d’AlternaScapes, spécialiste de la distribution et de l’installation de gazon synthétique à usage paysager situé en Floride, représente un effet périmètre mineur (+0,1 %).

L’EBITDA ajusté s'est élevé à 315 M€ vs. 334 M€ en 2016 et la marge d’EBITDA ajusté s’est établie à 11,1 % vs. 12,2 % en 2016. Comme anticipé, l'EBITDA ajusté a été pénalisé par la hausse du prix des matières premières dans tous les segments (-34 M€) et l'effet défavorable des taux de change (-12 M€, hors taux de change de la CEI). De plus, la dépréciation du rouble dans la seconde partie de l'année a donné lieu à un impact négatif (« lag effect ») de -4 M€ sur l'ensemble de l'année (impact net de l'évolution des taux de change et des prix de vente dans la CEI). En EMEA et en Amérique du Nord, les hausses de prix mises en place au cours de l'année commencent à porter leurs fruits (+3 M€ d'impact positif au T4). En Russie, une hausse de 5 % des prix de vente sur les produits vinyles a été annoncée à compter du 1er décembre 2017. L’EBITDA ajusté du segment Sport a bénéficié d’un règlement de 12 M$US dans le cadre d’une plainte pour violation de brevet à l’encontre d'un concurrent, la société AstroTurf. Les gains de productivité ont atteint 30 M€. Après un T3 faible en Amérique du Nord et dans le segment Sport, les gains de productivité se sont améliorés au T4.

Le résultat net part du Groupe s’est élevé à -39 M€. En excluant la sanction de 165 M€ versée à l'Autorité de la concurrence française, le résultat net part du Groupe a augmenté de +6,5 % vs. 2016 pour s'établir à 126 M€.

Commentant ces résultats, Glen Morrison, Président du Directoire, a déclaré :

« Les ventes de Tarkett se sont nettement améliorées en 2017, et tous nos segments sont en croissance au cours du quatrième trimestre. Les pays de la CEI se sont renforcés de façon continue tout au long de l’année. La croissance dans le Sport s'est accélérée et le segment EMEA a continué à croître régulièrement. L'Amérique du Nord revient peu à peu en terrain positif. Comme anticipé, les actions que nous avons mises en place pour augmenter les prix de vente sont désormais visibles et devraient continuer à produire leurs effets en 2018. »

Télécharger le communiqué de presse : FR - EN