Choose Your Location
Corporate - Worldwide

Vous êtes ici

24/04/2018

Résultats du premier trimestre 2018

Ventes stables à taux de change constants
EBITDA ajusté pénalisé
par les matières premières et les taux de change

Paris, le 24 avril 2018

Points clés

  • Légère croissance organique de +0,1 %(1), chiffre d’affaires en baisse de -7,2 % en données publiées vs. T1 2017, à 568 M€ du fait des devises
  • Activité plus faible que prévu en EMEA (-4,6 %)(1) et en Amérique du Nord (-1,6 %)(1), incluant un effet de calendrier défavorable
  • Solide croissance organique du segment Sport (+15,9 %)(1) et bon démarrage pour le segment CEI, APAC & Amérique latine (+5,0 %)(1)
  • EBITDA ajusté(2) en retrait à 30 M€ contre 52 M€ au T1 2017, pénalisé par le prix des matières premières, le ralentissement de l’activité en EMEA et en Amérique du Nord, ainsi que par les taux de change 
     

(1) Croissance organique : à périmètre et à taux de change constants (à noter : dans la CEI, les augmentations des prix destinées à compenser les fluctuations des devises ne sont pas incluses dans la croissance organique. Celle-ci reflète donc uniquement les effets volume et prix). Voir définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.
(2) EBITDA ajusté : les ajustements comprennent les dépenses liées aux restructurations, aux acquisitions et aux rémunérations en actions. Voir définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.

Le chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constants est resté stable (+0,1 %) au premier trimestre 2018. Le segment EMEA (-4,6 %), confronté à une base de comparaison élevée (7,0 % de croissance organique au T1 2017), a pâti d’un effet de calendrier défavorable (-1,6 %), ainsi que du déstockage opéré par des clients importants. L’Amérique du Nord a enregistré un repli de ses ventes à périmètre et à taux de change constants(1) de 1,6 %, également affectée par un effet de calendrier défavorable (-1,6 %). Le segment Sport a continué de bénéficier d’une croissance robuste (+15,9 %) et le segment CEI, APAC & Amérique latine a bien commencé l’année avec une croissance organique solide de +5,0 %.

Les ventes ont reculé de -7,2 % vs. T1 2017 en données publiées. L’évolution des taux de change a eu un important impact négatif de -7,5 % au premier trimestre en raison principalement du dollar US, du rouble et de la couronne suédoise. L’effet de périmètre a représenté +0,3 % grâce à l’acquisition des actifs de Grassman, leader australien de la fabrication de pelouse synthétique, dont le chiffre d’affaires s’est élevé à environ 10 M€ en 2017.

L’EBITDA ajusté du Groupe s’est établi à 30 M€ (vs. 52 M€ au T1 2017) et la marge d’EBITDA ajusté a atteint 5,2 %. Nous avons réalisé un bon niveau de productivité (+9 M€) et les hausses de prix ont contribué positivement (+2 M€). Pour autant, comme anticipé, l’EBITDA ajusté a été pénalisé par l’évolution défavorable des matières premières (-10 M€). Les taux de change ont également affecté l’EBITDA ajusté (-5 M€), principalement en raison de la dévaluation du rouble, de la livre sterling et de la couronne norvégienne par rapport à l’année dernière. L’impact net lié aux taux de change et aux prix de vente dans les pays de la CEI (« effet lag ») est de -2 M€ au T1. De plus, la diminution des volumes en EMEA et en Amérique du Nord a eu un impact négatif sur le profit du Groupe.

Nous continuons à déployer des hausses de prix lorsque cela s’avère nécessaire et nous avons mis en place des mesures de réduction des coûts dans l’ensemble du Groupe. De plus notre programme de lancement de nouveaux produits, qui sont bien reçus par nos clients, contribuera également à atténuer une partie de la baisse du premier trimestre.

Commentant ces résultats, Glen Morrison, Président du Directoire, a déclaré :

« Bien que le premier trimestre soit traditionnellement le plus faible de l’année, le niveau de ventes reste en deçà de nos attentes. Les effets défavorables de la hausse des prix des matières premières et des taux de change continuent d’impacter négativement notre profitabilité. Nous avons pris des mesures afin d’accélérer le déploiement de nos initiatives de croissance et de réduire nos coûts. Je suis confiant dans notre capacité à renouer, à moyen terme, avec nos niveaux de profitabilité habituels. »

Télécharger le communiqué de presse: FR - EN