Choose Your Location
Corporate - Worldwide

Vous êtes ici

07/02/2019

Résultats annuels 2018

Croissance organique 2018 satisfaisante (+2,1%)
Rentabilité pénalisée par les matières premières
2019 : priorité au redressement de la rentabilité
et à la génération de trésorerie​

Paris, le 7 février 2019

Points clés

  • Croissance organique de 2,1%(1), bénéficiant de la performance du Sport (+11,7%(1))
  • Chiffre d’affaires de 2 836 M€, soit -0,2% vs. 2017 pénalisé par les devises (-3,6%)
  • EBITDA ajusté(2) en retrait : 249 M€ (8,8% des ventes), notamment sous l’effet de l’inflation des matières premières
  • Résultat net(3) de 49 M€ soit 0,78 € par action
  • Ratio endettement net / EBITDA ajusté pro forma : 2,8x
  • Un dividende stable (0,60€ par action) avec option de paiement en actions nouvelles sera proposé à l’Assemblée Générale
  • Priorité aux réductions de coûts et à la génération de trésorerie
  • Programme de transformation engagé - Présentation d’un nouveau plan stratégique en juin

(1) Croissance organique : à périmètre et à taux de change constants (à noter : dans la CEI et en Turquie, les augmentations de prix destinées à compenser les fluctuations des devises ne sont pas incluses dans la croissance organique. Celle-ci reflète donc uniquement les effets volume et prix). Voir définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.
(2) EBITDA ajusté : les ajustements comprennent les dépenses liées aux restructurations, aux acquisitions et aux rémunérations en actions. Voir définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.
(3) Résultat net part du Groupe.


Le chiffre d’affaires s’élève à 2 836 M€ en 2018 et bénéficie d’une croissance organique de 2,1% par rapport à 2017, nourrie par des volumes en hausse ainsi que des augmentations de prix de vente, principalement en EMEA et en Amérique du Nord.

Le segment Sport a de nouveau connu une forte croissance organique (+11,7%), soutenue par toutes les catégories de produits dans toutes les zones géographiques. Dans le segment Amérique du Nord, les hausses de prix de vente permettent de réaliser une croissance organique de +1,3% en 2018 en dépit d’un retrait au T4 (-2,2%) marqué par des difficultés industrielles ayant pénalisé les volumes. Les ventes du segment EMEA sont restées stables (-0,1%) en 2018 et ont crû de +1,9% au T4, notamment grâce à une bonne dynamique en Allemagne et en Europe centrale. Le segment CEI, APAC & Amérique latine est en léger recul (-1,5%), le deuxième semestre ayant été marqué par un attentisme des consommateurs dans les pays de la CEI.

Les ventes en données publiées sont restées stables par rapport à 2017 (-0,2%). Les taux de change ont pesé à hauteur de -3,6%, principalement du fait de la dépréciation du dollar US, de la couronne suédoise et du réal brésilien face à l’euro. L’effet périmètre de +1,3% reflète principalement les acquisitions de Lexmark, l’un des leaders de la moquette pour le secteur de l'hôtellerie en Amérique du Nord (120 M$ en 2017, consolidé au 4ème trimestre 2018) et de Grassman, un leader australien de la fabrication de gazon synthétique (10 M€ de CA en 2017,
consolidé à partir de février 2018).

L’EBITDA ajusté s'est élevé à 249 M€ vs. 315 M€ en 2017 et la marge d’EBITDA ajusté s’est établie à 8,8% vs. 11,1% en 2017. Le recul de l'EBITDA ajusté reflète d’abord la hausse très significative du coût des matières premières et du transport dans tous les segments (-48 M€), compensée presque pour moitié par les hausses de prix de vente réalisées au cours de l'année en Europe et en Amérique du Nord (contribution de +22 M€). L’effet de ces hausses de prix a augmenté graduellement tout au long de l’année et le Groupe a pu compenser près de 60% de l’effet de l’inflation sur le second semestre.

L’effet volume et mix est négatif sur l’EBITDA de l’année (-20 M€) principalement du fait du retrait des volumes de certains produits à forte contribution, comme la moquette commerciale en Amérique du Nord, ainsi que de la réduction des stocks en EMEA.

L’évolution défavorable des taux de change, hors pays de la CEI, a également pesé à hauteur de -8 M€. En revanche, l’impact net de l'évolution des taux de change et des prix de vente dans les pays de la CEI est positif grâce à la bonne gestion des prix réalisée dans cette région (« lag effect » de +3 M€).

Les gains de productivité nets s’élèvent à +19 M€, en deçà des objectifs compte tenu de difficultés rencontrées dans deux sites industriels en Amérique du Nord sur la seconde partie de l’année. Ils permettent cependant de compenser les hausses de salaires (-€14m en ligne avec les années précédentes).

Les « SG&A » récurrents (frais commerciaux, administratifs et R&D) sont stables. Un certain nombre d’effets ponctuels conduisent le total des SG&A à la hausse, et notamment des subventions reçues en 2017, ainsi que des provisions liées au crédit client plus importantes en 2018.

Les acquisitions contribuent favorablement pour +8 M€ à l’EBITDA du Groupe.
A titre de rappel, l’EBITDA ajusté 2017 du segment Sport avait bénéficié du règlement favorable d’un litige pour 12 M$US.

Le résultat net part du Groupe s’est élevé à 49 M€ (vs. -39 M€ en 2017).

Commentant ces résultats, Fabrice Barthélemy, Président du Directoire, a déclaré :
« Tarkett affiche une croissance organique satisfaisante en 2018 malgré un environnement difficile dans la CEI. Les hausses de prix de vente ont permis de compenser près de la moitié de l’inflation des coûts des matières premières et du transport. L’intégration de Lexmark se déroule comme prévu et nous sommes confiants dans notre capacité à réaliser rapidement les synergies annoncées. Dans l’immédiat, nous concentrons nos efforts sur les réductions de coûts, la gestion des prix de vente et une discipline accrue en matière de gestion de trésorerie.

Afin d’améliorer durablement la performance financière du Groupe, nous avons engagé un plan de transformation axé sur l’innovation dans nos produits et solutions, l’optimisation de notre outil industriel, la transition digitale et la poursuite de notre engagement en matière d’économie circulaire. Les initiatives que nous prenons dans ces différents domaines seront détaillées dans un nouveau plan stratégique qui sera présenté en juin prochain. »

Télécharger le communiqué de presse.